MOCT (le pont)

Mon 2ème film MOCT, tourné à St Petersbourg, et co réalisé avec Pat Marcel, est à la une de Dailymotion Art et Creation!!!!!!

On est trop fiers!!!!

Après avoir parcouru divers festivals, et avoir été mis en scène avec les danseurs lors de divers festivals de dance tels que le festival Kinodance (St Petersburg) ou le festival Boddinale (Berlin), le voici accessible sur le net!!!

 

MOCT my second movie, shot in St. Petersburg, and co produced with Pat Marcel, is on the front page of  Dailymotion  Art  & Creation!!

We are so proud!!

 

After have been projected in several film festivals, and in various dance festivals such as Kinodance festival (St Petersburg) or Boddinale festival (Berlin), MOCT is available on the net now!

 

avec Valentin Tszin, Alisa Pachenko

Image

Voici le lien

 

MOCT (le pont)
Moct est un coup de foudre. Une histoire d’amour entre Valentin et Alissa, deux amoureux qui laissent s’exprimer leurs âmes au travers d’une « danse du corps obscur ».
Cette histoire hors du commun, filmée à Saint Petersburg par les deux réalisateurs TK.Kim et Pat Marcel (BANG) sert de base à leur chorégraphie. Un film pour rythmer la danse. La musique minimale électro, bruitage et son IN donne une dimension universelle à ce conte. Pris entre deux rives, celle du visible et de l’invisible, ils nous emmènent d’un côté ou de l’autre, nous laissant haletant nous perdre entre les mondes.
Mélange de danse Butho et danse contemporaine, les artistes sondent les instances de leurs esprits, leur relation au cosmos et l’inscription de leur être au cœur de l’univers, tels des accompagnateurs de rêves.

 

 

http://www.babylonberlin.de/lafrenchconnection.htm

MOCT erzählt die Liebesgeschichte zwischen Valentin und Alissa, einer Frau ohne Vergangenheit, die ihrem Leben ein Ende setzen will. « Indem ich mich auf Sie stürzte, begriff ich, dass ich meinem eigenen Tod entgegen ging», denkt Valentin.

Über den Tanz möchte Valentin Alissa wiederbeleben, sie ins Leben zurückholen, ihr seine Zuneigung zeigen. Doch…ist Liebe ansteckend? Ist Verrücktheit ansteckend? Diese Geschichte bedarf weniger Worte, die Gesten, Blicke und die Worte zwischen den Zeilen sprechen für sich. Der Mensch ist von Zweifeln geplagt.

Die Künstler geben sich einer sinnlichen, leidenschaftlichen und leidvollen Choreographie hin, einer Mischung aus Butoh und zeitgenössischem Tanz, mit der sie ihre Gedanken, ihr Verhältnis und ihren Platz in der Welt beleuchten. Wie weit driften Sie ab? Moct ist der zweite Film der beiden Regisseure TK.Kim und Pat marcel, die mit ihrem ersten gemeinsamen Spielfilm(Bang !) bewiesen hatten, dass der Film auch eine andere Rolle spielen kann: die Rolle der Wahrheit.

 

Publicités

30 commentaires

    1. siiiiiiii, bistro, c’est pour les enfants, c’est soft!!!! le butho est une danse intense… un peu sombre c’est vrai, mais qui porte la passion…Vas y , montre leur, Valentin est une véritable tornade, il emmène tout sur son passage!!! :))))))

      J'aime

  1. J’aime beaucoup!! Aurais envie de dire 1000 choses, mais c’est pas forcément le lieu.

    Simplement, je dirais qu’ils font vivre l’espace et le temps, qu’ils habillent simplement. Je les trouve tous beaux aussi, dans leur expressivité.

    Pas simple de rendre la danse par l’image – c’est singulier, et ne tombe jamais ni dans le mouvement ou l’image dans une dictature plastique, où on veut faire beau pour faire beau.

    Des lieux habités aussi, au dela des corps.

    J’aime … et mon âme danse de plaisir.

    J'aime

    1. Ohhhh… merci…. Le tournage a été plus que magique.. tout a été magique… Un plaisir immense de travailler avec de tels artistes… Très intense, vrai.. en partant de St Petersbourg, on a tous pleuré tellement on était triste de la fin du tournage… merci de vos mots, d’être là, il est vrai qu’ici n’est pas forcément le lieu des milles autres choses, peut être auront nous l’occasion de les dire ailleurs..

      J'aime

  2. Wooouah, qu’est-ce que c’est beau ! Qu’est-ce qu’ils sont beaux ! Quelle force, quelle intensité dans la danse…
    Jusqu’au masque final que je trouve sublime.
    Il y a de quoi être fiers, bravo ! 😉

    J'aime

    1. Ohhh, merci moon!!!!! Cela me touche vraiment venant de toi… En filmant Valentin et Alisa, en les mettant en scène, en les regardant évoluer, jouer, se perdre et se retrouver dans le rôle, j’étais comme transportée dans une autre dimension.. St Petersbourg a le charme et la desillusion des grandes villes déchues… Et les danseurs ont tant donné… ❤ !

      J'aime

          1. Ah ! Okay !

            Leçon # 1 : « Stie ki fait frette ! »

            Pour dire  » Saperlipopette ce qu »il fait froid alors » ou « On se pèle le jonc ». Cette dernière expression à éviter absolument ici ! 😛

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s