B. mon amour

 

 

web_CANADAcrop

à présent loin de toi

 

Biensûr, tu me manques.

Biensûr, je cache ce vide dans un vide plus vaste encore.

L’eau du lac en fond d’écran, et une total absence de turbulences. Je ne veux rien d’autre que toi dans moi.

Qu’est ce que tu crois…  A chaque seconde de chaque éternité…. Je suis un cliché parfait.

Tes pulsations, ton énergie, tes recoins secrets… Tous ces petits trucs qui ont fait qu’immédiatement, irrémédiablement, je sois tombée de toi.

à la renverse.

B, mon amour…

B.

 

MIME centrum

MIME ZENTRUM, B.erlin

La batisse était immense, majestueuse, elle se dressait dans la nuit  telle une promesse d’éternité, un murmure  » de sensation infinie… »

 

Le screening de TK.Kim? à 20.00, vous verrez Eidôlon et Chair de peau, bâtiment de gauche. C’est marqué…

 

Le public est venu, incroyablement.

La salle s’est remplie, quelques personnes se sont assises à même le sol car les places étaient toutes occupées… Mon coeur a palpité, un peu plus encore, et puis, le noir, le silence.

La projection a débuté…

projection3

projection des vidéos Eidôlon et Chair de peau (Skin Quivers)

 

Voilà.

 

Le fruit d’heures de concept, tournage, montage, étalonnage, post production, voilà, il est là.

 

Devant nous. et moi qui tremble.

 

Cette nuit là, tu as été intense, plus intense encore.

B.

tu as brûlé mes artères, laissé ma langue se déployer, j’ai parlé, parlé comme jamais, moi d’habitude si réservée.

tu m’as ouverte.

Le public était curieux, ouvert, il a posé mille questions et nous, nous, nous étions juste comme des amis de toujours, à discuter de tout et de rien. Parler des absents, si présents dans les films, de l’écriture fulgurante d’Alan McKerl , de la fragilité boulversante de Flavia Ghisalberti…. Valentin Tszin, hypnotisant, et Philippe Alioth, plus touchant que jamais.

 

 

 

 

Merci à toi, B. erlin,

Mon Am our

 

 

 

 

Publicités

67 commentaires

        1. excellentes fêtes de fin d’année à toi!!! des milliers de bisous, merci d’avoir accompagné cette année 2014 de tes commentaires, Marcorèle…. je t’embrasse fort fort fort!!!!!!

          J'aime

    1. merci Pat…. J’avoue que cette projection en particulier m’a vraiment bouleversée… J’ai eu du mal à reprendre le chemin d’internet….. Mais je me suis retrouvée…!!!! Je t’embrasse fort. 🙂 🙂

      J'aime

      1. C’est bien pour nous. Ta présence nous illumine mais les étoiles doivent suivre leur chemin pour que nous suivions le notre et parfois quelques étoiles filent mais avec un grand panache.

        J'aime

        1. Oh oui… Il y a tant de chemins, d’étoiles qui m’éblouissent.. Ici, sur ces blogs, je peux passer des heures à lire, réver.. sans forcément laisser de traces de mon passage.. C’est une perpétuelle source… J’adore… Le tiens en fait partie…

          J'aime

  1. en fait le « chair de peau step1 est assez fascinant, on oublie totalement le lieu et on est attiré par le mouvement.
    ça fait remonter loin dans le temps en fait, qq chose qui est là depuis très longtemps, le mouvement de la danse et de la fascination qui attire dans une autre « dimension » que le lieu présent, on est extrait du lieu par la vision de la « transe », enfin, je me l’explique un peu comme ça. 🙂
    une démonstration de l’origine du corps dans l’espace « humain », je cherhces des mots …
    cette improbable danse en équilibre attaché au rythme de la musique … avec l’oeil spectateur et le corps fait « autre » et symbole du tout « chair », bon bref faut pas non plus essayer d’expliquer « l’étonnement » du spectateur 🙂 laissons agir juste l’émotion, ça dépasse l’intelect tout en l’englobant , peut être pas d’ailleurs, il n’y a qu’à voir les danses nuptiale du monde animale qui « subjugue » l’autre … ça doit être cela la magie 🙂
    chouette moment … belle création.

    Aimé par 1 personne

    1. ohhh wow… je n’aurais pas pu mieux expliquer la danse… Attention, je risque un jour de te demander si j’ai le droit de te citer si un jour qqun me pose des questions! 🙂 😉 🙂

      J'aime

    2. j’ai mis ton commentaire en dessous de la vidéo, avec un lien sur ton site!!!!! J’espère que c’est c’est ok pour toi… Sinon, pas de soucis, j’enlève!!! (je voulais le partager car suis touchée par tes mots!!!)

      J'aime

        1. thank you!!!! The text is from the artist Alan McKerl, he’s really talented. He wrote the poem just for that video. I was very very touched. Internet can be magical for collaboration… feel free to send your poems!

          J'aime

                  1. From anguish and fear to metamorphosis in the locker room then a grudging acceptance of a changed/altered state of being beneath the quivering flesh. I am probably so far wrong, but that is what i see 🙂

                    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s