Performance art

Première « Chair de peau » TK.KIM, Bâle, 15 Novembre 19.00

Where my body once was, there will be a dance that embodies the cycle of life and death, but there will be no me… Flavia

TK KIM /  Chair de Peau – Flesh for skin

Flavia Ghisalberti, Philippe Alioth, Neopren records 2014

Consciousness and coma…The different stages of unconsciness…The Glasgow Coma Scale (GCS) can numeralize it. . But define it? What’s visible from the outside is skin, flesh, eyes. Hearable ist he voice, the breath. But the mind, can it express itself without a body? How far the intensity of expression is parallel between body and mind? Does restless body mean restless mind? Move, hide, flee. Hesitate, run. Body and mind should do this in a common movement. Or not? Who controls their parallelism? Four aggregate states oft he mind/body-batch or of the body/mind-rejection are shown in images and sounds, four times skind and flesh as a surface of a physical/metaphysical duet.

Marina…

 marina2
il n’y a qu’à vous que je peux dire cela.
Qu’à vous…
En premier…
Je me précipite vers vous.
Je voudrais vous renverser, vous sauter au cou, vous faire la fête, remuer la queue si j’en avais une, haha, c’est drôle, non? Je perds la la tête, je perds tout contrôle, sautille à cloche pieds, je vous ai dit: emmêlons nous les pinceaux.
Vous étouffer de joie.
Partager avec vous.
Je sais que vous seul pouvez  mesurer l’étendue.
L’incroyable, la démesurée,  l’insensée étendue.
la profondeur des océans.
Elle est là. Nous y sommes.
Vous allez comprendre, attendez, attendez, vous allez ressentir.
Si vous saviez à quel point je suis….  renversée…

Hier soir, je l’ai vue, touchée.

Nous avons parlé.

Hier soir, elle m’a atomisée.

Senti sa présence. son parfum, sa main, dans mon dos, son rire.
Marina

Salve de claques.
que dis-je: de coups de poing!!

je n’y crois pas moi même.

c’est juste fou.

Participer.

Mettre son uniforme MAI et jouer. Le jeu

Sans retenue aucune.

plutôt crever que de m’arrêter de marcher.

Marina

tk

Protégé : On reprend les mêmes et on recommence

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :