solitude

Protégé : tutoyer ton horizon (Again)

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Théo, à ce frère que je n’ai jamais eu

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Sombre éros

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

6 floor

1er extrait de l’albun intrication…. Avec la voix d’Alan McKerl

UriNoir II

Je m’occupe comme je peux.

Sans ma muse, j’essaie de m’amuser.

J’œuvre pour l’art, enfin, c’est ce que je raconte à ceux que j’écume dans les bars. Et ils sont nombreux. Les bars.

Je rempli mon vide en vidant des bouteilles. Pas très originale cette technique, aussi vieille que l’origine du monde… Je sais que je ne suis pas la seule à larmoyer pathétiquement  sur moi même. Et alors? Je m’assume pas, et je m’emmerde.

Donc, je reprends:

« J’écume
J’m’enrhume
Je n’ai qu’une idée
Éternuer
Le retourner le canoë
Être la dernière
A s’éterniser sur son corps alangui »

Je fredonne Bashung . ça me ramènent à lui. J suis foutue.

Au détour d’une ruelle, vers la rue de Charonne, quelqu’un m’a demandé d’être son témoin. Aucune idée de ce qu’il voulait . Pas grave, je n’en ai pas grand chose à foutre, de moi.

-tu veux?

-oui, je veux

-ne vas pas croire que.. enfin…

-non non, je ne crois en rien, viens, on y va.

Je l’ai suivi, ou c’est moi qui l’ai traîné… Je ne sais plus, et quelle importance de toute façon? Un resto africain. Des colombo de poulet, du rhum. C’est reparti mon kiki.

viens!

J’ai sorti mon appareil, j’ai visé, et j’ai appuyé sur la détente.

shot!

Je l’ai loupé, il ne l’a pas pris en pleine face. Y’a que les lâches pour tirer sur ceux qui ont le dos tourné. Je suis une trouillarde.

Shot shot shot.

Uriner à deux, c’est comme pleurer seule.

Enfin, c’est ce que je lui ai dis. Sur le moment. Parce que j’étais bourrée. Et ma logique d’alcoolique n’a aucune limite.

Je suis une visionnaire.

si, si je t’assure!

Il m’a aidé à vomir. Alors on est resté tous les deux dans ces toilettes confessionnal, on est resté et on a pleuré ensemble, moi des yeux et de l’estomac et lui de la vessie…

Cela m’a apaisée. J’ai recommencé. Bourrage de gueule dans mon crâne.

« Et ça recommence, encore et encore, c’est que le début, d’accord, d’accord »